L'être éparpillé

Publié le par Éric Laliberté

L’être éparpillé
se laisse absorber
par tout ce qui brille.
Incapable de se ressaisir,
il virevolte d’une lumière à l’autre,
d’un miroir à l’autre,
gaspillant sa vie
en agitations sordides.
 
Son être vacille
plus que la flamme
sous l’effet du vent.
Il se laisse transporter
par tous les courants.
Éternel insatisfait,
il ne s’arrête jamais.
 
Quand t’épuiseras-tu?
Quand cesseras-tu de croire
aux mensonges de ce monde?
Quand ramasseras-tu
les milles et un morceaux
de ton être éparpillé?
 
Éric Laliberté

Publié dans auteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article