Saint-Jacques-de-Compostelle - 19 jours avant notre départ

Publié le par Éric Laliberté

Pour vous situer, (un peu, la carte n'est pas très grosse) voici le trajet que nous parcourrons au cours de notre pèlerinage vers Compostelle :

CARTE-COMPOSTELLE-copie-1.JPG

 

Un voyage comme celui-là, nous le préparons depuis si longtemps et pourtant Compostelle m’interpelle et m’effraie. M’effraie car, je sais que c’est plus qu’une randonnée; plus qu’un mois de « hiking » à travers champs et montagnes, villes et villages. Bien entendu, nous pouvons faire le trajet pour le simple plaisir, en profiter et apprécier le paysage. Mais, ce n’est qu’une partie de notre objectif. Derrière notre goût du voyage et de l’aventure, il y a un désir d’intériorité. Paolo Coelho disait, mais je ne le citerai pas comme il faut car j’ai oublié la phrase exacte, il disait quelque chose comme : « On ne fait pas le chemin de Compostelle, c’est le chemin qui nous fait. » C’est dans cet esprit que nous entreprenons ce voyage, dans l’idée de se laisser façonner par la route. Lorsqu’on accepte cette éventualité, on accepte d’être déstabilisé, remis en question, confronté à nos peurs… C’est l’inconnu qui nous attend! Et l’inconnu… est toujours inquiétant!

 

J’ai peur et à la fois hâte de ce que j’y découvrirai. Bon, ce n’est pas une grosse peur mais tout de même, un petit feeling par en dedans, un léger serrement du cœur quand on s’arrête pour y penser. Trente-trois jours de marche pour se colletailler avec soi-même, avec Dieu…Car, il ne faut pas se le cacher, c’est Lui qui est au cœur de cette aventure. Celui ou celle qui entreprend Compostelle, s’élance toujours à la rencontre de Dieu. C’est sous des noms, des visages ou des allusions différentes qu’ils entreprendront le voyage mais, la route, nous la ferons tous en quête de la même Source.

 

Dans cette quête se cache un appel à vivre,

à dépasser les limites de notre manière de vivre.

Un appel à découvrir un autrement, un meilleur…

 

Qu’est-ce que je cherche sur ce chemin?

Que chercheriez-vous?

Qu’attendrions-nous d’une telle expérience?

 

Moi, j’y cherche Dieu.

J’y cherche des réponses.

Je cherche à sonder mon cœur,

à voir jusqu’où j’irai

dans cette descente en moi…

 

Mais, à quoi m’attendre, je ne sais pas.

Je veux garder cette page vierge.

Me laisser cet espace pour qu’Il puisse m’y surprendre et s’exprimer.

Et si j’arrêtais de penser pour L’entendre me parler…

 

 

 

 

Vous voulez vous informer et découvrir les routes de Compostelle?

Voici quelques sites qui pourront vous aider à démarrer vos recherches :

 

Du-Qu--bec----Compostelle---logo.JPGDu Québec à Compostelle : Un site pour les Québécois qui semblent très nombreux à parcourir les chemins menant vers St-Jacques. Dans plusieurs régions du Québec, il existe une association régionale. Vous trouverez beaucoup d’informations sur ce site et même comment vous procurer votre credencial (passeport du pèlerin) depuis le Québec.

 

Vers Compostelle : Un couple belge nous partage leur expérience. Ils en sont à leur 7ième pèlerinage, dont quatre fois à partir de leur résidence en Belgique! Vous y trouverez également une mine d’informations pratiques très intéressantes.

 


Bonne semaine!

amazigh.jpg 

Éric Laliberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cesco 14/06/2009 14:15

Et pour d'autres chemins de pèlerinage, voyez donc le site de ce pèlerin qui s'est rendu à pied jusqu'à Jérusalem et à pied jusqu'à Rome !